En 2020, mon père et moi, avec l’accord de mes proprios, avons fait des rénovations dans la cuisine de mon appartement. La pandémie combinée avec un paternel nouvellement retraité qui se cherche des projets, le timing était parfait.

Mon appartement est situé dans un bâtiment de la haute-ville de Québec qui a eu 100 ans en 2019. Les planchers craquent et il n’y a rien de droit, rien à l’équerre. Réaliser des rénovations dans ma cuisine a amené son lot de petites surprises.

  • en retirant l’ancien comptoir, un bout du mur est parti avec ;
  • en décidant de ramener les portes d’armoires sur le bois, on avait salement mal évalué l’ampleur de la tâche (allo historique de peinture sur 6-7 couches) ;
  • en enlevant le vieux plancher en vinyl, on a découvert le plancher de bois d’origine ;
  • Etc.

Pour certaines tâches, nous avons fait appel à un ouvrier à tout faire.
Un travailleur autonome, comme moi, mais dans un domaine différent.

Au cours de nos discussions – et il en a eu plusieurs, il aime jaser pas mal – je me suis rendu compte que certains aspects de notre business sont semblables. Avant d’entreprendre un mandat, il doit effectuer une évaluation de temps et de coûts et il a parfois des surprises.

Mon appartement = ta vieille boutique en ligne

Je peux facilement faire un parallèle avec mon appartement quant à la refonte d’une boutique en ligne existante :

  • Ce n’est pas moi qui ai fait la construction initiale;
  • Le projet a un certain âge et les façons de faire ont changée;
  • L’entretien n’a pas toujours été optimal depuis sa réalisation;
  • Etc.

Bref, je plonge dans l’inconnu lorsque j’accepte un mandat de refonte et je dois évaluer un montant supplémentaire pour les mauvaises surprises.

Difficile de comprendre pour un client que la refonte de son site Web va coûter plus cher qu’un tout nouveau. Pourtant…

 

Les étapes de refonte d’une boutique en ligne WordPress

Le site actuel doit rester en ligne, car le client veut continuer à effectuer des ventes.

  1. Je fais donc une copie du site dans un autre dossier sur son serveur et j’analyse ensuite son fonctionnement.
  2. Je fais du ménage (mises à jour, retirer les extensions inutiles, etc.) et des tests pour m’assurer que tout fonctionne.
  3. Je design le nouveau look avec mon thème préféré DIVI. Il est aussi possible que le client utilise cette occasion pour revoir les pages de son site alors je supprime les pages existantes et commence from scratch.
  4. Je vais ensuite faire approuver le nouveau site par le client.
  5. Une fois le site approuvé, je mets la vieille boutique en mode maintenance et j’exporte les commandes reçues entre ma copie du site Web (point #2) et aujourd’hui. J’importe les nouvelles commandes dans le nouveau site.
  6. Je teste le tout pour m’assurer que tout fonctionne.
  7. Je déplace cette copie du site à l’emplacement officiel et je mets en ligne après avoir effectué des tests d’achats.

C’est vraiment plus compliqué que de créer une installation fraîche de WordPress hein? Pareil pour mon ami l’ouvrier : un projet de nouvelles constructions versus un vieil appartement de 100 ans, ce n’est pas la même chose et n’implique pas les mêmes coûts pour le client et risqué pour l’exécutant.

Et les fiches produits elles?

« Ouais mais Julie, tu n’as pas à créer toutes les fiches produits comme c’est le cas pour une nouvelle boutique en ligne ! »

Non, effectivement.
Par contre, il se peut que le client décide de profiter de l’occasion pour revoir la structure de ses différentes catégories, comme c’est le cas dans un de mes projets actuels, ou revoir les descriptions de ses produits afin d’améliorer son SEO (référencement Google).

Sidenote : je crée rarement toutes les fiches produits d’une nouvelle boutique en ligne. Normalement, j’inclus la création des différentes catégories ainsi que 5 produits. Ensuite, je crée une formation vidéo à mon client afin de lui montrer comment faire ce genre d’ajouts lui-même. Ainsi, il sera plus indépendant dans la gestion de sa boutique et ça réduit énormément la facture du projet.

En conclusion

Je compare souvent un site Web à une maison pour aider mes clients à comprendre la différence entre un nom de domaine et un forfait hébergement : l’adresse de ta maison est ton nom de domaine et à cette adresse il peut y avoir un château digne de Versailles ou un taudis. Le choix de fournisseur pour ton nom de domaine m’importe peu mais l’hébergeur est super important puisque la qualité des serveurs, du service clientèle, etc. peut varier d’un à l’autre.

Autre sidenote : j’ai une clause dans mon contrat qui dit que je refuse tout mandat hébergé chez GoDaddy 😉 Je préfère de loin Rapidenet et Siteground.

À l’avenir, je vais utiliser la comparaison entre faire des rénovations dans une vieille maison versus une nouvelle construction pour expliquer à mes clients qui désirent une refonte pourquoi mes tarifs sont plus élevés qu’une toute nouvelle boutique en ligne.

Et je vais leur parler de rénovations de ma cuisine.

Tu désires être autonome dans la maintenance de ta boutique WooCommerce?

Mon amie et collègue de feu Kaylynne Johnson à une formation en ligne pour ça!

Tu y apprendras :

  • La création et l’ajout de produit simple, variable, groupé, externe;
  • La création de codes promo
  • La gestion des commandes et remboursements
  • Les rapports de vente

Utilise mon CODE PROMO pour 15% de rabais : WOOJULIE

disponibilités juin 2021 - réservez maintenant !

Julie Brouillette

Pin It on Pinterest

Share This